«

»

Sep 07 2019

Imprimer ce Article

AESH : Organisons la riposte ! 🗓 🗺

Depuis la rentrée, les AESH reçoivent leurs nouveaux contrats ou leurs avenants. La nouvelle circulaire de gestion des AESH, publiée le 5 juin 2019 devait éclaircir la situation de chacun, mais nous voyons que c’est tout le contraire qui se met en place.

En effet, depuis quelques jours les AESH de l’académie, et en particulier du 21 et du 71, nous font remonter que les DSDEN profitent de la nouvelle circulaire de gestion des AESH pour leur imposer des temps de service allant jusqu’à 25h30 par semaine pour les contrats 60% au lieu des 23h30 prévus par la circulaire.

En agissant ainsi les DSDEN piochent dans des heures prévues pour tout le travail « invisible » des AESH (préparations, réunions, formations…) afin d’optimiser le temps d’accompagnement effectif des élèves, au prétexte que les AESH n’auraient pas besoin de toutes ces heures pour le travail « invisible ».

La CGT Educ’action conteste la gestion par les DSDEN d’heures prévues pour que les AESH organisent leur travail dans l’ensemble de ses activités. Il est inimaginable que l’on demande à un enseignant de faire des heures de cours supplémentaires gratuitement au prétexte que l’on estimerait qu’il ne passe pas assez de temps en réunion ou en préparation, alors pourquoi l’accepterions nous pour les AESH ? Pourquoi des directeurs d’école accepteraient-ils d’imposer à d’autres personnels, ce qu’ils refuseraient pour eux?

Nous contestons également le calcul du temps de service effectué par les DSDEN, qui n’est pas conforme à la nouvelle circulaire. Si on l’applique textuellement la circulaire, 23h30 par semaine = 60%, mais 25h30 = 65% : Le salaire n’est pas le même.

De plus les élèves en école primaire n’étant présents que 24h par semaine, ce nouveau calcul est un bon prétexte pour demander aux AESH de s’occuper de la cantine ou du périscolaire afin d’arriver aux 25h30 par semaine.

Dores et déjà, la « CGT Educ’action Dijon » et « SUD Education Bourgogne » interpellent le rectorat et les DSDEN, et envisagent de recours juridiques, mais seule une réelle mobilisation des personnes concernées permettra de peser dans la balance.

Une réunion est prévue mercredi 11 septembre après-midi à Montceau-les-mines, au local de SUD Éducation / Solidaires 18 bis rue Jean Bouveri. La CGT Educ’action y participera et invite tous les AESH à y participer et à faire circuler l’information

AESH
Local Sud Education 18 rue Jean Bouveri- 71300 MONTCEAU LES MINES Carte

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/aesh-organisons-la-riposte/