Juin 10 2021

Mutations intra : comment faire un recours ?

Les résultats d’affectations commencent à être annoncés…

À partir de la date de la publication de ces résultats, vous avez deux mois pour faire un recours contre cette décision, soit jusqu’au 11 août pour les collègues du second degré. Néanmoins, nous vous conseillons de le faire au plus vite. En effet, pour obtenir une réponse en juillet, il faudra avoir envoyé son recours individuel au plus tard le 25 juin.

Dans le cadre de la loi de transformation de la Fonction publique, les commissions chargées de vérifier les affectations des candidat·e·s aux mutations ont disparu.  Cependant, la CGT Éducation, organisation représentative (car elle siège au comité technique ministériel) garde le droit d’assister tout·e candidat·e du 1er ou du 2d degré dans son recours administratif.

Contactez-nous par courriel :

Pour pouvoir faire un recours vous devez rentrer dans l’une de ces deux catégories :

  • S’agissant d’un·e candidat·e titulaire, vous n’obtenez aucun de vos vœux (mouvement spécifique académique ou mouvement intra-académique)
  • OU s’agissant de candidat·e·s stagiaires ou candidat·e·s titulaires en affectation à titre provisoire…, vous êtes affecté·e·s en dehors de vos vœux, par la procédure d’extension

Vous avez la possibilité de demander une révision d’affectation en formulant un recours administratif. Vous trouverez ici un modèle de recours à utiliser pour le 2nd degré (à adapter pour le 1er degré). N’oubliez pas de nous mettre en copie :

Les recours ne peuvent être formés et transmis à l’administration que par les personnels concerné.es. Afin d’être assisté.es par une organisation syndicale, les personnels doivent préciser dans le cadre de leurs recours,  l’organisation syndicale représentative choisie et le nom du ou de la représentante.

Dans l’hypothèse où ces éléments seraient partiels ou absents, un courrier ou courriel complémentaire pourra apporter ces précisions. À défaut de ces informations, le recours sera traité par l’administration dans le cadre du droit commun, sans que la personne ne puisse être assisté.e par une organisation syndicale.

NB : Ni le recours de l’agent·e, ni le cas échéant le courrier ou courriel complémentaire ne devront être conservés dans le dossier administratif.

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/mutations-intra-comment-faire-un-recours/

Juin 22 2021

Titularisation des stagiaires 2021

Les modalités d’évaluation du stage et de titularisation des personnels enseignants et d’Éducation de l’enseignement public, définies par les arrêtés du 22 août 2014 et précisées dans la note de service n° 2015-055 du 17 mars 2015, sont reconduites sous réserve des amendements et précisions apportées dans la circulaire n° 2016-070 du 26 avril 2016.

L’entretien professionnel

En raison de la crise sanitaire et des mesures de confinement, les lauréat·es de concours 2020 ont été soumis·es à un entretien professionnel durant leur année de stage. Cet entretien remplace l’oral d’admission qu’ils·elles n’ont pas passé. Cet entretien a donné lieu à un avis qui est, lui aussi, transmis au jury académique. Cela concerne autant les lauréat·es du premier que du second degré. En cas d’avis réservé et de convocation par la commission de titularisation, cet avis doit également être accessible pour le·la stagiaire, pour information (article 4 de l’arrêté du 20 août 2020, modifié par l’arrêté du 3 mars 2021).

Les recours

En cas de renouvellement de stage ou de licenciement, il existe trois voies de recours (précisées sur l’arrêté de renouvellement ou de licenciement). Ces recours sont limités dans le temps donc…

Contactez-nous pour plus de précisions.

Télécharger le tract

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/titularisation-des-stagiaires-2021/

Juin 16 2021

Communiqué de presse « Philosophie »

LE MÉPRIS DE L’INSTITUTION ENVERS LES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS DE PHILOSOPHIE.

Ce mépris touche cette fois-ci nos collègues de philosophie qui devront corriger l’épreuve écrite de philosophie du jeudi 17 juin, siéger en même temps dans les jurys du Grand oral du 21 juin au 2 juillet, puis assurer les épreuves orales de contrôle de philosophie et de la spécialité « Humanités, littérature et philosophie » du 7 au 9 juillet…. tout cela après une année bien chargée, entre l’entrée en vigueur de la réforme en Terminale et les difficultés inhérentes au contexte sanitaire !

Auparavant, conscient du travail lié à ces corrections (entre 100 à 120 copies par correcteur·e·s), moins de tâches incombaient à ces enseignant·e·s.

Alertée, la DGESCO prévoit de réduire le nombre de copies des correcteurs·trices de philosophie convoqué·es pour le Grand oral, mais cela reste une fausse solution et un mépris pour le personnel, « du mercurochrome sur une jambe de bois ». Qu’en est-il dans notre académie ?

Par ailleurs, nous dénonçons la matérialisation forcée des copies, qui se corrigeront désormais sur l’écran d’ordinateur – ce qui rendra ce travail indigeste et nuira sûrement la qualité de la correction – ou alors il faudra les imprimer ! Merci les économies et bravo pour l’écologie !!!

Plus largement, la CGT Éduc’action de l’académie de Dijon continue à dénoncer le mépris de l’institution pour son personnel, demande l’annulation du Grand oral, la possibilité de corriger des copies papier et l’abandon des réformes des lycées.

La CGT Éduc’action entend les personnels déterminés à se mobiliser lors des épreuves du baccalauréat et appelle à la grève et à l’organisation d’actions de visibilité les jours des épreuves écrites des baccalauréats généraux, technologiques et professionnels ainsi que lors des journées d’épreuve de Grand oral.

Un préavis couvrant toute la période a été déposé par la CGT Éduc’action afin de protéger les personnels ayant recours à la grève sur ces journées.

Télécharger le communiqué

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/communique-de-presse-philosophie/

Juin 10 2021

15 juin : Mobilisation Fonction Publique

FONCTIONNAIRES ETAT, SANTE OU TERRITORIAUX
TROP NOMBREUX, TROP PAYES, QUI NE BOSSENT PAS ASSEZ…

INFO OU INTOX ?

SONT-ILS TROP NOMBREUX ?

La pandémie qui sévit met en lumière les sous-effectifs catastrophiques des établissements de santé. Mais, nous ne pouvons ignorer toutes les autres missions également en péril

Comment ne pas avoir à l’esprit les dizaines de milliards d’euros annuels de Fraude Fiscale alors que près de 40 000 emplois ont été supprimés aux Finances publiques en 15 ans ?

Comment ne pas se soucier des pénuries d’effectifs qui touchent les services départementaux d’incendie et de secours dans un contexte où se multiplient les fléaux qui nécessitent leur intervention ?

Alors que les professeurs des écoles, des collèges et des lycées ne sont pas remplacés en cas d’absence (notamment en lien avec la pandémie), le ministère supprime 1883 postes au niveau national dont 113 dans notre académie

ÉDUCATION, RECHERCHE, INFRASTRUCTURES PUBLIQUES, ETABLISSEMENT DE SANTÉ, SERVICES SOCIAUX, JUSTICE…,

nous pourrions ainsi multiplier les exemples de PANS ENTIERS de la Fonction Publique où le manque d’emploi met en grave danger les missions et nuit à la population.

LA CGT REVENDIQUE :

  • Création de 500 000 emplois publics immédiatement.

SONT-ILS TROP PAYÉS ?

Depuis l’an 2000 , la valeur du point d’indice, base du salaire des fonctionnaires, a décroché de 21% par rapport à l’indice des prix à la consommation, même si certaines dispositions sont venues pondérer cette chute, elle reste bien réelle.

Le traitement brut moyen des fonctionnaires de l’État a baissé de 5.6 %  entre 2006 et 2019, par rapport au revenu brut moyen de l’ensemble de l’économie.

La chute est de 7,9 % pour les fonctionnaires relevant de la fonction publique territoriale et la santé.

1 Millions d’agents (sur 5.7 millions) soit 2 fois plus qu’en 2000, sont actuellement payés moins de 1355 euros (smic +10 %).

Ces données soulignent l’ampleur de la baisse de pouvoir d’achat et la compression des carrières des fonctionnaires.

LA CGT REVENDIQUE :

  • Une augmentation de 10 % de la valeur du point d’indice ;
  • La mise en œuvre d’un plan de rattrapage des pertes cumulées ;
  • L’indexation de la valeur du point sur l’indice des prix à la consommation ;
  • L’intégration des primes dans le calcul de la retraite.

NE BOSSENT-ILS PAS ASSEZ ?

La question du temps de travail ne peut pas être simplement et uniquement traitée sous l’angle des chiffres et des statistiques. Le sens de l’histoire montre, d’ailleurs, une réduction régulière du temps de travail

Toutefois, si on se réfère aux derniers rapports sur le sujet, le temps annuel moyen de travail dans la Fonction Publique s’établit à 1584 heures pour une base légale de 1607 heures, ces chiffres doivent aussi être remis dans leur contexte. Par exemple dans la FPH, le flux tendu des équipes ne permet plus de prendre 3 semaines de C.P consécutives, les collègues font sans cesse des remplacements sur leurs jours de repos, etc…

Globalement, les agents de la fonction publique ont des contraintes de travail la nuit ou le week-end, 2 fois supérieurs aux autres salariés. 37 % des fonctionnaires travaillent régulièrement la nuit (26 % dans le privé), 18 % travaillent le dimanche (15 % dans le privé)

LA CGT REVENDIQUE :

  • 10 % de temps de travail en moins ; c’est juste et nécessaire !!!

MOBILISATION MARDI 15 JUIN 2021 à DIJON

devant le siège de la Mutualité Française dès 13h30 avant le début du C.S.E

Les élus CGT veulent dénoncer le chantage de la direction et sauver leurs acquis sociaux.

Ensuite vers 15h , nous nous rendrons à la permanence parlementaire de la Député LREM FADILA KHATTABI (93 avenue Jean JAURES à Dijon) afin de lui exprimer notre mécontentement concernant son vote de la loi de transformation de la Fonction Publique et les conséquences de son application dans nos différentes Administrations et Établissements

Télécharger le tract des 3 Fonctions Publiques de Côte d’Or

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/15-juin-mobilisation-fonction-publique/

Articles plus anciens «