Sep 22 2020

Congrès départementaux 21 et 71

LES CONGRÈS DÉPARTEMENTAUX : UN MOMENT D’ÉCHANGE, DE DÉMOCRATIE ET DE CONSTRUCTION SYNDICALE.

Le mois d’octobre 2020 devrait voir se tenir deux congrès départementaux (on croise les doigts) : celui de la CGT Educ’action 21 les 1 er et 2 et celui de la CGT Educ’action 71 le 8.

Plus qu’un jalon obligatoire dans la vie d’un syndicat parce qu’institutionnalisé, un congrès revêt une importance capitale pour le bon fonctionnement syndical. Il est le temps des bilans du mandat écoulé mais aussi des projections pour le futur. Il est aussi le lieu d’expression de la démocratie syndicale à travers les élections des différentes instances syndicales départementales.

Un congrès est un moment d’échanges et de débats, d’autant plus importants dans un contexte de questionnement profond du syndicalisme et de sa pratique. C’est un cadre privilégié pour se rencontrer, parfois pour la première fois, pour mettre un nom sur celui ou celle qui envoie souvent les mails, pour partager sur le syndicalisme dans son ensemble et sur nos métiers.

Un congrès permet de découvrir l’autre et sa profession puisqu’à la CGT Éduc’action, et c’est une de ses nombreuses richesses, nous syndiquons TOUS les personnels de l’EN. C’est aussi l’occasion de rencontrer des personnes qui partagent des valeurs communes concernant l’École : un lieu accessible à toutes et tous, sans tri social, promouvant l’égalité des chances, permettant à chacun-e de s’épanouir, de se former et de se transformer en citoyen-ne critique et éclairée…

Au-delà de la théorie et des mots, ce temps ensemble peut déboucher sur la prise de conscience que pour lutter pour le progrès social, se syndiquer, c’est bien, militer (même à sa mesure) c’est encore mieux !

Enfin, que serait un congrès sans ses temps de fraternité et de sororité autour d’un verre ou d’un repas ?

Pour toutes ses raisons et pour beaucoup d’autres, nous comptons sur toi pour être présent-e au congrès de ton syndicat en octobre !

V. Richard-Andrieu

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/congres-departementaux-21-et-71/

Sep 18 2020

Les intersyndicales interpellent publiquement les DASEN et la rectrice

Monsieur le Directeur académique,

En cette rentrée, nombre de collègues AESH nous ont signalé avoir des emplois du temps avec un temps d’accompagnement élève ne correspondant pas à leur quotité de service.

Par exemple, pour une quotité de 60%, certain·es dans le 2nd degré se voient attribuer un temps d’accompagnement devant élève de 25h30, au lieu de 23h30. D’autres dans le 1er degré se voient attribuer un temps d’accompagnement devant élève de 24h au lieu de 23h30.

Il semble donc que, cette année comme l’an passé, notre département se distingue par un non-respect de la circulaire ministérielle n° 2019-090 du 5 juin 2019.

courrier Dasen 71 AESH sept2020

Source : Chalon-sur-Saône | EDUCATION NATIONALE – L’intersyndicale 71 interpelle publiquement le DASEN Info Chalon l’actualité de Info Chalon

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/lintersyndicale-71-interpelle-publiquement-le-dasen/

Sep 02 2020

17 septembre : MOBILISÉ.ES POUR UN AUTRE AVENIR

La CGT appelle à faire du 17 septembre une grande journée de grève et de manifestation interprofessionnelle !

La FERC appelle les travailleurs et travailleuses, les retraité·es, les privé·es d’emploi de l’éducation, de la recherche et Enseignement supérieur, de la formation professionnelle, du sport et de l’éducation populaire à rejoindre cette mobilisation

CGT Educ’action : Rentrée et épidémie, c’est toujours «débrouillez-vous !»

Jean-Michel Blanquer gère cette rentrée comme il a géré le déconfinement en mai, en laissant les personnels se débrouiller seuls pour appliquer des consignes sanitaires incohérentes. D’un protocole inapplicable pour une reprise en masse en mai, nous sommes passé·es à un protocole quasiment vide, agrémenté de « recommandations » livrées au compte-gouttes et au dernier moment. […]

  • Pas de remédiation à la difficulté scolaire
  • Carrières et mutations: de l’arbitraire à tous les étages !
  • Urgence salariale dans l’Éducation
  • Pas de plan de relance mais un plan de rupture!

Avec la CGT Éduc’action, exigeons :

  • 400 euros d’augmentation immédiatement;
  • l’abandon des réformes de la Fonction publique et des retraites;
  • un recrutement massif de personnels titulaires dans l’Éducation et dans les services publics.

Toutes et tous en grève le 17 septembre2020 !

la CGT Fonction Publique appelle  dans l’unité la plus large possible à construire une puissante journée d’action le 17 septembre, par la grève et la manifestation (Télécharger le tract)

 

Auxerre :  Manifestation à 14h, départ place de l’arquebuse

Mâcon : Manifestation 14h , Place Lamartine

Chalon-sur-Saône : 2020 09 TRACT 17 septembre ul Chalon

Autun : Manifestation 14h Place de la gare

Louhans :Tract GREVE du 17 septembre 2020(2)

Beaune  : Rassemblement à 11h30 rond point à la sortie de Beaune en direction de DIjon, direction du centre Leclerc au niveau de la sociétéSaunier-Saucaps

Dijon : 11h30, distribution de tracts des Fonctions publiques – 14h Rassemblement place de la République

Montbard :17h place Gambetta

Tract de la Fédération Éducation Recherche & Culture

Dès le début de la pandémie nous avons mis au cœur de nos revendications la protection de la santé de toutes et tous sur nos lieux de travail. Maintenant, face à la crise économique, nous devons protéger nos emplois, nos salaires et nos services publics. En effet, après quelques semaines de discours valorisant les « héros du quotidien » et dénonçant les trop bas salaires des travailleurs et travailleuses « premiers de corvée », le gouvernement Castex poursuit une politique qui consiste à faire payer la crise aux salarié·es, retraité·es et privé·es d’emploi.

Dans les entreprises la pression est mise sur les salarié·es pour arracher des baisses de salaire ou des augmentations du temps de travail en faisant du chantage à l’emploi. Dans les ministères, on nous dit qu’il n’y a pas d’argent pour augmenter les salaires, améliorer les conditions de travail et recruter.

Pourtant il y a des besoins énormes. En Italie ce sont 70 000 embauches qui ont été décidées et financées pour baisser les effectifs d’élèves par classe. En France aucune embauche, ni pour les écoles, collèges, lycées, ni pour les universités ! Alors que la crise sanitaire a démontré le besoin d’une recherche publique avec des budgets pérennes, Mme Vidal se démène pour faire passer en urgence sa Loi Pluriannuelle de Programmation de la Recherche (LPPR) qui va renforcer le financement par appel à projets et la précarisation des personnels de la recherche.

Le gouvernement annonce vouloir renforcer la formation professionnelle mais poursuit son travail de casse de l’AFPA et limite l’accès aux formations qualifiantes ! La réforme des retraites, arrêtée suite à la crise et à la pression mise par les mobilisations de cet hiver, réapparaît au fil des discours des ministres et du président de la république.

Le « plan de relance » du gouvernement Castex, en prolongeant les politiques libérales, n’est pas une réponse aux crises sociales, écologiques et sanitaires actuelles. La CGT défend la nécessité d’un plan de rupture pour transformer la société pour la rendre émancipatrice. Rompre, par exemple, avec l’argent distribué aux entreprises sans contrepartie et sans résultat : les aides versées doivent être conditionnées au maintien de l’emploi et à son amélioration.

Il est urgent de nous mobiliser pour imposer d’autres choix et exiger la revalorisation des salaires, avec une hausse forte et immédiate pour tous les plus bas salaires, des retraites et le dégel du point d’indice, un plan d’embauche sur des postes statutaires dans nos services publics et l’arrêt de la LPPR. Il y a urgence à développer la formation professionnelle, outil d’insertion, d’accès ou de retour à l’emploi et de transformation des modes de production.

Les secteurs du sport et de l’éducation populaire doivent être soutenus par l’État et les collectivités territoriales : les subventions aux associations doivent être maintenues et augmentées pour faire face aux besoins, la commande publique doit être développée pour promouvoir un accès à toutes et tous aux sports et aux activés éducatives et culturelles.

Rentrée et épidémie: c’est toujours « débrouillez-vous ! »

Jean-Michel Blanquer gère cette rentrée comme il a géré le déconfinement en mai, en laissant les personnels se débrouiller seuls pour appliquer des consignes sanitaires incohérentes. D’un protocole inapplicable pour une reprise en masse en mai, nous sommes passé·es à un protocole quasiment vide, agrémenté de « recommandations » livrées au compte-gouttes et au dernier moment.

Ces recommandations, « qui dépendent de la circulation du virus », sont, qui plus est, non contraignantes et nécessitent plus d’encadrement et de locaux sans les moyens budgétaires qui le permettent.

Ainsi, les personnels sont renvoyés à leur responsabilité pour la gestion de la cantine, de l’EPS, des cas de covid ou des cas contacts…

Après avoir annoncé que les personnels à risques devaient revenir travailler ou prendre un congé maladie, le gouvernement a fait machine arrière en rétablissant les autorisations d’absence mais en réduisant les pathologies concernées et en excluant les personnels vivant avec des personnes à risques. Exigeons des ASA pour les personnels vulnérables ou conjoint·es de personnels vulnérables pour l’ensemble des pathologies reconnues au mois de juin

Avec la CGT Éduc’action, exigeons :

  • 400 euros d’augmentation immédiatement;
  • l’abandon des réformes de la Fonction publique et des retraites;
  • un recrutement massif de personnels titulaires dans l’Éducation et dans les services publics.

Toutes et tous en grève le 17 septembre2020 !

Une rupture profonde s’impose !

Les organisations La CGT, FSU, Solidaires, FIDL, MNL, UNEFet UNL appellent à faire de la journée du 17 septembre une première journée d’action,selon des modalités à définir dans les secteurs professionnels et les territoires (grèves, manifestations, rassemblements, etc. …) pour imposer le changement nécessaire.

Télécharger le communiqué intersyndical

 

Dans « Le Bien Public » : Social | « Une rentrée offensive et revendicative » le 17 septembre pour la CGT Éduc’Action

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/17-septembre-une-rupture-profonde-simpopse/

Articles plus anciens «