Jan 06 2021

Salaire, postes, statuts, conditions de travail : toutes et tous en grève le 26 janvier !

l'Education prise pour cible

Un budget loin de traduire une ambition éducative, un état de fatigue de tous les personnels jamais atteint, un épuisement dû à des années de dégradation des conditions de travail… Les personnels de l’Éducation expriment de fortes attentes et ont des exigences. Cependant, entre atermoiements et improvisation permanente, Jean-Michel Blanquer reste sourd à leurs aspirations et à nos revendications. Alors qu’il y a urgence, il persiste à ignorer la situation dans les établissements pour les personnels et les élèves et poursuit sa politique destructive.

Dans l’Yonne

  • MANIF à 14h à AUXERRE (départ Bienvenu-Martin) +AG
  • RASSEMBLEMENT à 10h à SENS
  • Des RIS intersyndicales dans les établissements et secteurs, pour la préparation de la grève et de sa suite sont organisées.

Tract intersyndical 89

En Côte d’or

A DIJON rassemblement à 14h30 devant le Rectorat puis manifestation

Tract Intersyndical 21

En Saône et Loire

A CHALON et MACON :  AG à 13h et Manifestation à 14h

Tract Intersyndical 71

Les tracts nationaux :

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/salaire-postes-statuts-conditions-de-travail-toutes-et-tous-en-greve-le-26-janvier/

Jan 21 2021

1er décembre, 19 janvier, 26 janvier… Les AED ne sont plus des « pions » !

Ce 19 janvier les Assistant·es d’éducation se sont de nouveau mobilisé·es, soutenu·es par la CGT Educ’action et Sud Éducation, faisant suite à l’appel du 1er décembre que le ministère a fait mine d’ignorer.

Partie d’un groupe sur Facebook (collectif AEd71), es assistant·es d’éducation ont pu trouver l’aide de la CGT Educ’action, pour construire leur mobilisation. A Chalon sur Saône une quarantaine de personnes, venant de tous les lycées chalonnais et La Clayette, assitant·es d’éducation et CPE, ont manifesté pour dénoncer leurs conditions de travail, fortement dégradées du fait de la crise sanitaire, des injonctions incessantes et contradictoires qu’ils doivent appliquer quotidiennement, et la précarité dans laquelle les maintient leur employeur, l’Etat. Ils et elles ne sont pas plus rassuré·es après leur entrevue avec le sous-préfet.

Etre assistant·es d’éducation c’est voir son contrat et son temps de travail remis en cause chaque année, pour 6 ans maximum, avec une épée de Damoclès sans cesse au-dessus de la tête. Ce genre de contrat est illégal dans le privé. Comme l’ont dit leurs pancartes, être assistant·es d’éducation c’est aussi être nounou, psychologue, agent de sécurité, secrétaire, médiateur.. et c’est faire de l’aide aux devoirs… des missions extrêmement diverses et indispensables au bon fonctionnement des établissements scolaires. Ils et elles font l’interface entre les parents, les enseignants, les élèves et l’administration mais trop souvent ils et elles doivent également pallier sans formations aux manques d’infirmier.es et psychologues dans les établissements. Ils et elles ne veulent plus être les « pions » de l’Éducation Nationale et réclament la titularisation, une augmentation de salaire et des embauches massives. A l’heure où les dotations horaires tombent dans les établissements, ce sont aussi des postes d’AEd et de CPE qui sont sur la sellette, autant d’encadrement en moins pour les élèves.

Parce que le budget est loin de traduire une ambition éducative, parce qu’ils et elles sont dans le même état de fatigue que tous les personnels de l’Éducation nationale, et parce que le ministre reste sourd à toutes leurs revendications, les assistant·es d’éducation seront en grève et rejoindront les mobilisations le 26 janvier, à l’appel de l’intersyndicale de l’Éducation.

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/1er-decembre-19-janvier-26-janvier-les-aed-ne-sont-plus-des-pions/

Jan 15 2021

Grève des AED – Vie scolaire (janvier 2021)

Le 1er décembre 2020, de nombreux personnels de  « Vie-scolaire » étaient en grève,  notamment en Saône-et-Loire. Ils.elles ont porté leurs revendications auprès des services de l’État qui sont restés sourds. Un nouveau préavis a été déposé, mais ni le ministère ni les rectorats n’ont ouvert les négociations auxquelles la loi les oblige pourtant. Devant cette absence de considération, la grève des AED est donc logiquement reconduite à partir du 19 janvier.

La CGT Educ’action rappelle que dans le cas des personnes qui travaillent en internat, la journée de grève peut débuter la veille, à la prise de poste, c’est-à-dire dès lundi 18 au soir. Les AED ont d’ailleurs la possibilité de faire durée leur grève aussi longtemps qu’ils.elles le souhaitent car un préavis de la CGT Educ’ation couvre tous les personnels jusqu’aux prochaines vacances.

La continuité du service public n’incombe pas à des personnels sous-payés et en contrat précaire, ni aux CPE (qui ne sont pas des personnels de direction), mais bien aux seul.es chef.fes d’établissements. Au lieu de faire pression sur leurs subordonné.es,  les directions seraient plutôt avisées d’interpeler la rectrice et le ministre Blanquer sur les politiques déplorables menées depuis des années.

Quel que soit leur statut, les personnels ne doivent pas tomber dans le piège de la division organisée par le ministère de l’Éducation Nationale, mais au contraire soutenir toutes les initiatives et y chercher des convergences vers un mouvement plus global.

 

Appel national intersyndical

Les organisations syndicales CGT Éduc’action, SNES-FSU, SNALC, FNEC FP-FO, SUD-Éducation soutiennent la journée d’action et de grève du 19 janvier 2021 des personnels AED

Elles les appellent à se réunir et préparer activement la journée de grève dans l’Éducation du 26 janvier, afin d’exiger des conditions de travail dignes, des postes supplémentaires, une augmentation des rémunérations, l’accès à un plan de formation initiale et continue.

Vademecum grève CGT Educ’action

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/greve-des-aed-vie-scolaire/

Jan 12 2021

Les personnels du lycée Henri Parriat s’opposent à la fermeture du BTS Compta .Gestion

    Les enseignants et les personnels agents du lycée Henri Parriat étaient rassemblés nombreux mardi 12 janvier à 13 h 00 devant l’établissement pour dénoncer le projet de supression du BTS Comptabilité Gestion à la rentrée prochaine.

Source : Montceau-les-Mines : lycée Henri Parriat « Montceau News | L’information de Montceau les Mines et sa region

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/les-personnels-du-lycee-henri-parriat-sopposent-a-la-fermeture-du-bts-compta-gestion/

Articles plus anciens «