Juin 17 2020

Covid19 : Nouvelles règles de gestion des personnels à partir du 22 juin

A partir du 22 juin, la situation des personnels vulnérables est prise en compte de la manière suivante.

Afin de garantir la protection du secret médical, les personnels qui présentent un risque de développer une forme grave d’infection de Covid-19 doivent fournir un certificat médical qui se bornera à attester la nécessité du confinement et sa durée ou, pour les personnes souffrant d’une affection de longue durée, par une déclaration sur le site de l’assurance maladie (www.ameli.fr).

Les personnes concernées préviennent leur responsable hiérarchique (inspecteur de l’Education nationale, chef d’établissement, chef de service). Pour elles, le télétravail doit être priorisé lorsque cela est possible. S’il n’est pas compatible avec les fonctions exercées, une autorisation spéciale d’absence (ASA) leur est délivrée.

Si elles souhaitent venir travailler sur site, elles doivent produire l’avis de leur médecin traitant, qui le cas échéant peut leur prescrire des masques de type chirurgical, et en faire la demande écrite préalable à leur responsable hiérarchique.

Les personnes vivant au foyer de personnes vulnérables reprennent une activité sur site. Elles sont bien entendu invitées à observer le respect des gestes barrière et mesures de distanciation préconisées par les autorités sanitaires, non seulement dans le cadre de leur activité professionnelle mais aussi dans celui de leur vie familiale.

Le retour des enfants à l’école et au collège en présentiel étant la règle à compter du 22 juin, les autorisations d’absence pour garde d’enfant ne seront plus délivrées, sauf dans l’hypothèse où la classe ou l’établissement d’accueil de l’enfant fait l’objet d’une mesure de restriction arrêtée par le Préfet de département ou encore dans celle où pour d’autres raisons (enfant malade ou vulnérable …) l’enfant ne peut être accueilli à l’école et au collège. Dans ces différentes hypothèses, les autorisations spéciales d’absence seront délivrées sur présentation d’une attestation de l’établissement d’accueil du jeune enfant ou de l’établissement scolaire ou d’un certificat médical.

Pour la même raison, la continuité pédagogique à distance n’est autorisée que ponctuellement si elle est compatible avec l’accueil présentiel des élèves les plus jeunes dans les établissements scolaires sur l’ensemble du temps scolaire. Elle peut en particulier être autorisée au collège et au lycée pour éviter le brassage des classes dans certaines disciplines enseignées aux élèves de classes différentes (langues, options…).

FICHE relative à la situation des personnels actualisée au 22 juin (Source MEN)

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/covid19-nouvelles-regles-de-gestion-des-personnels-a-partir-du-22-juin/

Juin 16 2020

Mutations intra : comment faire un recours ?

Les résultats d’affectations du 1er et du 2nd degré commencent à être annoncés…

A partir de la date de la publication de ces résultats vous avez deux mois pour faire un recours contre cette décision, soit jusqu’au 19 août pour les collègues du second degré. Néanmoins nous vous conseillons de le faire au plus vite

Dans le cadre de la loi de transformation de la Fonction publique, les commissions chargées de vérifier les affectations des candidat·e·s aux mutations ont disparu.  Cependant, la CGT Éducation, organisation représentative (car elle siège au comité technique ministériel) garde le droit d’assister tout·e candidat·e du 1er ou du 2d degré dans son recours administratif.

Contactez-nous par courriel :

Pour pouvoir faire un recours vous devez rentrer dans l’une de ces deux catégories :

  • S’agissant d’un·e candidat·e titulaire, vous n’obtenez aucun de vos vœux (mouvement spécifique académique ou mouvement intra-académique)
  • OU s’agissant de candidat·e·s stagiaires ou candidat·e·s titulaires en affectation à titre provisoire…, vous êtes affecté·e·s en dehors de vos vœux, par la procédure d’extension

Vous avez la possibilité de demander une révision d’affectation en formulant un recours administratif. Vous trouverez ici un modèle de recours à utiliser pour le 2nd degré (à adapter pour le 1er degré). N’oubliez pas de nous mettre en copie :

Les recours ne peuvent être formés et transmis à l’administration que par les personnels concerné.es. Afin d’être assisté.es par une organisation syndicale, les personnels doivent préciser dans le cadre de leurs recours,  l’organisation syndicale représentative choisie et le nom du ou de la représentante.

Dans l’hypothèse où ces éléments seraient partiels ou absents, un courrier ou courriel complémentaire pourra apporter ces précisions. A défaut de ces informations, le recours sera traité par l’administration dans le cadre du droit commun, sans que le.la personnel ne puisse être assisté.e par une organisation syndicale.

NB : Ni le recours de l’agent·e, ni le cas échéant le courrier ou courriel complémentaire ne devront être conservés dans le dossier administratif.

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/mutations-intra-comment-faire-un-recours/

Juin 15 2020

« Prof bashing » : un crime qui profite aux fossoyeurs de l’éducation

Matthieu Brabant, responsable syndical à la Fédération CGT de l’éducation, de la recherche et de la culture et professeur en lycée technologique revient sur les attaques menées contre les enseignants par le ministre Blanquer et par la majorité macroniste.

Le crime profite à un ministre qui cherche à faire oublier son impréparation et son incurie, qui cherche à masquer sa transformation radicale et précipitée de l’Éducation nationale en marché. Le crime profite aux fossoyeurs de l’Éducation nationale. Aux fossoyeurs de l’école émancipatrice.

Source : « Prof bashing » : un crime qui profite aux fossoyeurs de l’éducation – nvo

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/%e2%80%89prof-bashing%e2%80%89-un-crime-qui-profite-aux-fossoyeurs-de-leducation/

Articles plus anciens «

« Articles plus récents