↑ Revenir à Métiers

Imprimer ce Page

GRETA

FINANCEMENT DES BUREAUX DES ENTREPRISES DANS LES EPLE PAR LE PILLAGE DU FONDS DE MUTUALISATION DES GRETA : HOLD-UP DU MINISTÈRE

Il y a près d’un an, Macron annonçait une réforme des lycées professionnels avec la mise en place d’un bureau des entreprises dans chaque EPLE (2 100 bureaux annoncés) pour renforcer le lien École/entreprise

En cette fin d’année scolaire, les choses se précisent et on découvre que l’emploi de responsable de ce bureau des entreprises n’est pas financé de manière pérenne et que dans la hâte, pour le financer, le MEN s’apprête à piller le FAM (Fonds Académique de Mutualisation) jusqu’à aujourd’hui, alimenté par les Greta et destiné à les sécuriser financièrement.

Toutes les explications dans le tract et le communiqué de presse à télécharger ci-dessous.


Télécharger le communiqué de presse

Télécharger le tract CGT Educ'action

  • Groupe de travail ministériel sur le métier de CFC : en guise de négociation, une attaque à peine voilée contre les GRETA !

Dans le contexte de crise que nous vivons, la revalorisation des salaires des agent·es devrait prendre une part importante dans les négociations.

Alors que J.M. Blanquer a largement palabré sur la revalorisation des salaires des agent·es de son ministère, la haute administration de l’E.N. bloque toute réelle négociation salariale. Pour lui, l’augmentation des salaires passe par une revalorisation indemnitaire qui consacre l’individualisation des rémunérations au lieu d’une augmentation de la valeur du point d’indice et d’une amélioration des grilles indiciaires.

À chaque fois, toute avancée salariale est conditionnée par une redéfinition des missions. Il en va ainsi pour le groupe de travail n°9 (GT 9), concernant spécialement les CFC (Conseillers en Formation Continue), dont le contenu était pauvrement défini par le titre : « Examen des conditions d’exercice du métier ». D’emblée, non seulement le ministère se refusait à étudier toute perspective indiciaire, mais il oubliait à nouveau l’ensemble des personnels GRETA dans la discussion.

Télécharger le « 4 pages » GRETA de février 2021

En cette rentrée scolaire 2020, les salarié.es ont été fortement marqué.es par les répercussions de la crise sanitaire et du confinement. Ces désastres, tant individuels que sociaux, sont venus se greffer sur une crise du système économique déjà profonde.

Les directions des GRETA vont de dérives en abus pour réduire au maximum le « coût » du personnel

La période du grand confinement aura été riche en expérimentaions pour les capitalistes et les tenants des contre‐réformes libérales. La masse des travailleurs leur a servi de cobayes. Dans le monde de la formation, les formateurs et les formatrices, comme leurs stagiaires, ont eu à subir dans l’improvisation la plus totale la mise en place de modalités de formation à distance variées.

[…]

Or, pour la CGT Éduc’action, et plus particulièrement le collectif national Greta, ce discours contient deux écueils : premièrement, les Greta n’ont pas réellement mis en place de Foad durant ce e période, deuxièmement, la Foad n’a pas vocation à répondre à la majorité des objectifs de forma on des Greta, qui sont spécialisés dans la forma on professionnelle qualifiante et la remise à niveau de publics pour leur insertion professionnelle.

Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/personnels/greta/