«

Mai 17 2019

Imprimer ce Article

Intra 2019 : Vérification des barèmes

Compte-rendu du GT de vérification des barèmes du mouvement intra (Agrégé·es / Certifié·es)

Le Groupe de Travail académique (dans lequel la CGT Éduc’action siège) s’est tenu les 13 et 14 mai pour vérifier les vœux émis par les enseignant·es certifié·es et agrégé·es dans le cadre de la campagne du mouvement intra-académique 2019.

C’est lors de ce groupe de travail que sont annoncées notamment les priorités accordées au titre du handicap. C’est aussi à ce moment là que sont « remises à plat » les carrières décousues (dispo, congé longue maladie, détachement, réintégrations…) afin d’être sur de prendre en compte toutes les bonifications possibles. Certaines situation familiales sont aussi regardées de près.

Les dossiers de 992 collègues ont été étudiés ; ce qui représente 8519 vœux.

Les situations familiales

Nous avons constaté plusieurs situations familiales non renseignées, alors que parfois nous connaissons les collègues et savons qu’ils auraient pu bénéficier de bonifications.

Rappelons les situations pour lesquelles les bonifications familiales s’appliquent :

  • Rapprochement de conjoint
  • Autorité parentale conjointe (Rapprochement de l’ex-conjoint)
  • Situation de parent isolé

Les situations médicales

19 priorités Handicap ont été accordées par le médecin de prévention (+1100 points accordés généralement sur les vœux départementaux).

Nous remarquons également que des collègues négligent la possibilité de demander une priorité médicale au titre de leurs enfants.

Les mesures de Carte scolaire

Lettres Modernes 8
Histoire-Géo

4

Anglais

4

Espagnol

4

Allemand

3

Eco Gestion

2

Lettres Classiques

2

Maths

2

Sciences de l’Ingénieur

2

Physique-Chimie

1

Hôtellerie-Tourisme

1

Philo

1

Arts Appliqués

1

TOTAL

35

Sur l’académie 35 enseignant·es certifié·es ou agrégé·es perdent leur poste (alors que certains viennent de l’obtenir). A cela il faudra ajouter les mesures de carte scolaires en PLP, en EPS, en Vie-scolaire et dans le 1er degré.

4 établissements concentrent 37 % des suppressions de poste en collèges et lycées de l’académie. Le lycée de Tournus, en particulier, paie un lourd tribu.

ETABLISSEMENT

MCS

LGT GABRIEL VOISIN TOURNUS

5

LGT MONTCHAPET DIJON

3

LPO ANNA JUDIC SEMUR EN AUXOIS

3

LPO JULIEN WITTMER CHAROLLES

2

Selon la Direction des Ressources-Humaines, c’est le prix à payer pour des postes que l’on a voulu maintenir à tout prix. La CGT Éduc’action ne partage bien sur pas ce point de vue.

L’ordre des vœux

Dans de nombreux dossiers nous constatonschez les collègues une tendance à placer les vœux dans l’ordre décroissant des points, ce qui revient à placer ses vœux larges (zone géographique ou département) en premier, et les établissements en dernier.

La recherche de la meilleure stratégie pour optimiser ses vœux conduit ces collègues à oublier un élément essentiel : si vous placez un vœux avant un autre, c’est qu’il est plus important à vos yeux. Ainsi une personne qui fait met un département en rang 1, puis un établissement en rang 2, exprime son souhait d’être affectée prioritairement n’importe où dans le département, plutôt que dans l’établissement en question. C’est paradoxal et ce n’est certainement pas le choix réel de cette personne. Par contre c’est ainsi que ce sera interprété par l’algorithme lors de la phase d’affectation.

En plaçant le vœux large après les vœux précis, le premier vœux précis servira d’indicateur pour améliorer (en terme de distance à vol d’oiseau), l’affectation qui serait obtenue avec les points du vœux large.

Exemple :
Avec 1657 points sur un vœux DEPT71 et 27 points sur l’établissement CLG LOUHANS. La personne qui obtient sa mutation avec ses 1657 points sur le vœux DEPT71, sera, si possible affectée au plus prés du collège de Louhans, à condition que ce vœux soit bien le premier exprimé sur le département 71. Dans le cas contraire, on suppose que tout poste en Sâone et Loire convient.

Les restrictions de vœux

Lors de la formulation des vœux les collègues ont la possibilité d’indiquer des restrictions sur le type d’établissement souhaité. Sur les 8519 vœux exprimés, 1050 portent des restrictions.

Type de restriction

Nbre

Commentaires

Uniquement lycée 495 Dont 82 inutiles pour des matières de lycée (Eco-Gestion, Philo…)
Uniquement collège 330
Uniquement collège et lycée 225 Inutiles car collège + lycée = tous les établissements

Le principe de la restriction de vœux n’est pas compris par tous. C’est regrettable car alors, les bonifications familiales se s’appliquent plus sur ces vœux restreints. Heureusement en Groupe de Travail, nous pouvons lever ces restrictions inutiles pour que les personnes puissent bénéficier des bonifications auxquelles elles ont droit.

Le mouvement spécifique

Sur ces 8519 vœux passés en revue, 114 étaient des vœux pour le mouvement spécifique, mais 21 ont été formulés sur des vœux larges (commune, zone géo, ou département) et ne sont donc pas valides. Rappelons que pour un poste spécifique, il faut faire acte de candidature directement auprès de l’établissement concerné.

Au final, ce sont 58 candidats qui ont formulé des vœux pour le mouvement spécifique. Malheureusement tous n’ont as pris la peine de déposer de dossier dans l’établissement et ne sont donc pas valides, et certains n’ont finalement pas obtenu la certification nécessaire pour candidater (DNL).

La répartition de ces 58 candidats par matière interroge. En effet si pour la plupart des matières le nombre de personnes qui font un vœux spécifique représente entre 0 et 6,3 %, ce taux peut atteindre 50 % voire 80 % dans d’autres matières à petits effectifs.

On peut s’inquiéter de la main-mise du corps d’inspection sur l’affectation des collègues en Eco-Gestion, d’autant plus que cette matière subit déjà 2 « mesures de carte scolaire « sur l’académie.

MATIERE

Nb Candidats

Nb Candidats Spé

% Nb spé / Nb Cand

ECO GESTION finances

5

4

80 %

STMS

2

1

50 %

SII EL

7

2

28,6 %

ECO GESTION marketing

13

5

28,5 %

ECO GESTION commerce

8

2

25 %

ALLEMAND

21

5

23,8

EDUC MUS

26

5

19,2 %

SII ME

7

1

14,3 %

La CGT Éduc’action s’oppose au principe des postes spécifiques qui passe outre toute bonification légale et dont l’application relève de la plus grande opacité.

 

Cyrille BERNIZET et Violette RICHARD-ANDRIEU, élus CGT Éduc’action DIJON


Lien Permanent pour cet article : https://www.cgteducdijon.org/intra-2019-verification-des-baremes/